Alegria.group

Leader européen des technologies Nocode

Francis Lelong, CEO d'Alegria.group
Francis Lelong, CEO d'Alegria.group

Que l’on soit dans le public ou le privé, la transition numérique et la transition écologique sont les deux sujets qui vont encore mobiliser les équipes et les investissements pour les prochaines années. Alors que les métiers du numérique sont plus en tension que jamais et que les citoyens demandent toujours plus de services digitaux, le Nocode est la seule solution disponible pour réconcilier les moyens avec les attentes. Francis Lelong, Président d’Alegria.group nous explique comment le Nocode va devenir incontournable pour tous les projets de digitalisation.


Tout le monde parle du Nocode aujourd’hui, de la startup aux grands comptes. Pouvez-vous nous expliquer les fondements de cette révolution technologique ?

Le Nocode a toujours existé. Depuis les débuts de l’informatique, les éditeurs de solutions logicielles font leur maximum pour rendre accessible la technologie. Ça a commencé avec la suite Office de Microsoft que tout le monde utilise aujourd’hui. Mais depuis l'arrivée d’internet, les usages ont considérablement évolué. Aujourd’hui ces outils bureautiques ne permettent plus de répondre aux nouveaux besoins : bases de données, formulaires, sites web, automatisations en tout genre… Avec l’arrivée du Cloud il y a 10 ans est née une nouvelle génération d’outils Nocode. Grâce à eux, le Nocode permet enfin de redonner en partie la main aux équipes métiers pour leur permettre de s’autonomiser au maximum sur leurs besoins logiciels, tout en permettant aux équipes techniques de se concentrer sur les sujets à plus forte valeur ajoutée.


De nouveaux outils pour de nouveaux usages donc. Pouvez-vous nous dire concrètement quels sont les principaux avantages du Nocode ?

On peut en retenir quatre qui me paraissent les plus évidents :

  • Tout d’abord, le Nocode est toujours beaucoup plus rapide que le code pour déployer une solution technologique. En fonction des outils, il est possible d’être jusqu'à 10 fois plus rapide qu’avec du code.

  • Cette vélocité engendre également un retour sur investissement très fort et très rapide. Je ne dirais pas que le Nocode est juste moins cher, même si c’est bien souvent le cas, mais plutôt qu’il permet d’adresser tout un tas de problématiques qui n’auraient pas eu de solution simple et rentable avec du code traditionnel.

  • Contrairement à ce que l’on pourrait penser au premier abord, le Nocode est également une solution 100% personnalisable. Qu’il s’agisse du modèle de données, des automatisations liées à vos processus métier, du design graphique, tout est parfaitement réalisable, à condition de choisir les bons outils Nocode.

  • Enfin, l’une des principales qualités du Nocode réside dans l’autonomie qu’elle procure aux équipes qui l’adoptent. En quelques jours de formation, des personnes qui n’auraient jamais imaginé réaliser par elles-même des applications numériques peuvent devenir actrices de leurs besoins et non plus uniquement spectatrices, quelque soit leurs connaissances techniques initiales.


Les promesses du Nocode semblent très fortes, mais pouvez-vous nous donner quelques exemples concrets de projets que vous avez réalisés ?

Aujourd’hui, quasiment tous les projets informatiques sont réalisables en Nocode. Du site web vitrine au site marchand, en passant par les

outils métiers ou les applications mobiles. Mais ce sont clairement les projets d’automatisation qui suscitent le plus d’intérêt de nos clients. En somme, partout où vous avez des fichiers Excel, il est fort probable que des automatisations soient réalisables, avec un ROI très rapide et un confort accru pour les collaborateurs qui vont pouvoir se concentrer sur les tâches à plus forte valeur ajoutée.

Par exemple, pour l’ADEME, nous avons permis grâce au Nocode de réduire de 5 mois le délai nécessaire à la mise en ligne de nouvelles solutions de financement pour les entreprises, en passant de 6 mois auparavant à quelques semaines aujourd’hui.


Vous avez l'air de dire que tout est possible avec le Nocode, mais qu’en est-il de la sécurité et de la scalabilité ?

Les solutions Nocode que nous utilisons aujourd’hui telles que Airtable, Notion, Bubble, Make ou d’autres solutions françaises telles que Weweb, UDO.tools ou Timetonic, sont pour certaines d’entre elles parfaitement sécurisées et disposent de tous les certificats nécessaires. Nous en utilisons d’ailleurs régulièrement chez des grands comptes qui exigent de ces solutions SaaS les normes les plus élevées.

En ce qui concerne la scalabilité, tous les processus d’une collectivité locale ou d’une entreprise n’ont pas forcément vocation à se démultiplier à l’infini. Et même si c'était le cas, un certain nombre de solutions Nocode sont tout à fait à même de gérer des centaines de milliers d’utilisateurs.


En conclusion, il semble donc que le moment soit tout à fait propice pour adopter le Nocode ?

C’est tout à fait ça. Dans un monde où l'incertitude est plus grande, et les budgets souvent réduits, le Nocode va sans aucun doute permettre à de très nombreuses collectivités de faire des économies sans rogner sur les attentes des citoyens, voire même en allant encore plus vite sur la livraison des projets informatiques. C’est sans doute la raison pour laquelle Alegria.group s’est développé aussi rapidement, passant de 3 à 70 salariés en seulement 15 mois, et couvrant aujourd’hui pour ses clients tous les besoins en Nocode : conseil, production de solutions, service et formation.