top of page

Une nouvelle ère de durabilité urbaine avec InTerLUD+

Dernière mise à jour : 6 oct. 2023


InTerLUD+

Devenu InTerLUD+, le programme InTerLUD ouvre un nouveau chapitre à partir du mois de juillet 2023. Lauréat de l'appel à programmes CEE 2022, porté par ROZO, le Cerema et Logistic Low Carbon, il a pour ambition de poursuivre et d’accélérer la dynamique impulsée par InTerLUD sur la voie du verdissement du dernier kilomètre pour les quatre prochaines années. Et ce, avec en toile de fond des évolutions réglementaires, des enjeux environnementaux et sociaux de plus en plus importants.


Pour cette nouvelle phase, InTerLUD+ vise une amplification et une accélération de la démarche pour les 41 collectivités déjà engagées dans InTerLUD. Il a aussi pour objectif d'accompagner une vingtaine de nouveaux territoires et de mettre en œuvre 120 actions au sein des EPCI. Avec le développement d’outils d'évaluation, d'expérimentations, le programme souhaite proposer des solutions à plus grande échelle. La dynamique repose sur des partis pris méthodologiques qui ont fait leur preuve et qui seront reconduits comme le précise Jean-André Lasserre, co-directeur du programme InTerLUD+ : « Notre approche systémique mobilise tous les leviers dont dispose une collectivité et s'adresse à tous les secteurs d'activité concernés ainsi qu'à l'ensemble des fédérations professionnelles habilitées pour les représenter, dans les territoires urbains mais également à l'échelon national. »


Une mobilisation importante autour du programme


Depuis la création du programme en 2020, plus de 150 EPCI (établissements publics de coopération intercommunale) ont été sensibilisés. Près des deux-tiers des territoires engagés n’avaient jamais engagé de démarche de logistique urbaine. Grâce au programme, 5 chartes de logistique urbaine durable ont été signées, et 27 collectivités ont entamé leur concertation en vue de la mise en place prochaine de leur plan d’actions. Ce sont également des postes de chargés de mission logistique urbaine qui ont été financés et 129 techniciens formés par le Cerema. « C’est un progrès significatif pour de nombreuses collectivités qui étaient souvent peu outillées avant InTerLUD et qui se professionnalisent de plus en plus », souligne Hélène de Solère, co-directrice du programme.


Des cas d’usage pour faire évoluer les politiques publiques et les enrichir


Grâce à InTerLUD et maintenant InTerLUD+, la logistique urbaine durable trouve chaque jour des solutions pratiques. Pour preuve, les fiches et plans d’actions élaborés par les agglomérations et métropoles. Ces feuilles de route très précises (objectif, moyens, actions correctives, calendrier, indicateurs de succès, évaluation…) sont les traductions concrètes de la nécessaire concertation entre acteurs publics et privés au sein de chaque territoire. Elles portent sur des sujets de logistique urbaine durable très divers. Là où Nantes réalise une fiche action « Mieux partager la voirie entre les différents usages », parmi les dizaines d’actions en cours, l’agglomération de Pau opte pour un « Chantier de travaux exemplaire et reproductible » dans son plan d’actions. Rennes valorise la dimension RH de la logistique urbaine avec « Améliorer les conditions de travail des professionnels sur le terrain et prendre en compte les enjeux sociaux ». Autre exemple, Sète, territoire baigné par les étangs et les canaux, s’est engagé à utiliser des livraisons multimodales (fluvial+cyclo) pour desservir le cœur de la ville et répondre aux enjeux de la décarbonation.


Le programme s’est enrichi pour répondre aux souhaits des bénéficiaires d’aller plus loin, de disposer d’outils pour atteindre leurs objectifs. Logistic Low Carbon a développé 2 services numériques gratuits : DeliveryPark et ZFE.green. Le premier, qui optimise la gestion des aires de livraison, permet aux conducteurs-livreurs d’indiquer leur arrivée sur une aire de livraison et fournit aux collectivités des informations précieuses sur l‘usage et le réaménagement éventuel de ces emplacements. La seconde application, consacrée aux ZFE-m, permet désormais aux professionnels de savoir en temps réel s’ils peuvent circuler dans une ZFE et s’il existe des dérogations temporaires ou permanentes aux restrictions de circulation.


InTerLUD+ : vers une forme de planification écologique ?


InTerLUD+ s’inscrit pleinement dans la stratégie nationale logistique présentée par le gouvernement lors du dernier CILOG (Comité Interministériel de la Logistique). « Notre engagement et notre volonté de réussir permettront à ce projet de répondre aux attentes de l’objectif 8 du CILOG ʺSoutenir des solutions locales pour une logistique du dernier kilomètre plus durableʺ », souligne Pierre Rullière, Directeur de ROZO.


Les 3 orientations majeures d’InTerLUD+ :


Renforcer l'accompagnement des territoires pour co-construire et mettre en œuvre des chartes de Logistique Urbaine Durable. Cet accompagnement comprend un soutien méthodologique, la mobilisation des parties prenantes et le financement pour assurer l'ingénierie nécessaire à la réalisation des chartes et des actions.


Mettre en place des actions ciblées pour accélérer la transition écologique du transport urbain de marchandises à l'échelle nationale : expérimentations, solutions innovantes et partage des connaissances via des formations et séminaires pour élus, techniciens et acteurs économiques.


Créer un centre de ressources partenarial pour assurer la pérennité du programme InTerLUD+. Celui-ci intégrera les outils développés, collectera et valorisera des ressources externes. Il capitalisera sur les initiatives existantes en créant un environnement de partage dans l'intérêt général.


InTerLUD+ pourrait devenir un outil d’action modèle en matière de logistique urbaine durable créant les conditions d’une pérennisation de ce qui a été fait dans les territoires, au niveau sectoriel, interterritorial et national.


Signataires de la charte de Grand Angoulême
Signataires de la charte de Grand Angoulême

bottom of page