NONA

La gestion simple, rapide et durable de votre établissement de restauration collective


L'équipe nona
L'équipe nona

La restauration collective : entre nouvelles exigences et opportunités

Le secteur de la restauration collective distribue plus de 14 millions de repas par jour et représente un levier majexemples comme à Autun ou au parc naturel des perches ou à Ouest-Aveyron ont pu démontrer qu’une réorientation des achats des établissements de restauration

collective vers des produits locaux a pu décleur pour la transition alimentaire et la redynamisation des territoires. De nombreux encher la structuration des filières locales.

On remarque aussi la montée continue d’une pression citoyenne, environnementale et réglementaire (loi EGalim 1 & 2) sur le secteur afin qu’il améliore la qualité et la durabilité des repas. Aujourd’hui on compte moins de 6% de produits BIO dans les cantines françaises, très loin des 50% de produits durables dont 20% de produits BIO exigés par la loi EGalim au 1er Janvier 2022. De plus, le gaspillage alimentaire reste encore trop important dans la restauration collective (30% du repas).


Des équipes cuisines surchargés par les tâches quotidiennes

La restauration collective est définitivement le levier des acteurs publics locaux pour agir sur la résilience alimentaire de leur territoire, mais pas encore assez exploité .. Au cours d’un projet de recherche universitaire, les co-fondateurs de maïa Arthur Dion & Louis Sibille ont pu constater que les équipes cuisines étaient souvent désemparées face aux changements organisationnels nécessaires pour s’engager dans la transition alimentaire. En effet, elles sont fréquemment isolées, peu formées aux enjeux de l’alimentation durable, faiblement outillées, et débordées par leur multiples métiers d’acheteur, gestionnaire, diététicien, statisticien … : des cuisiniers qui n’ont plus le temps de cuisiner des produits bruts ni de rechercher des approvisionnements locaux de qualité !


Au-delà de l’enjeu de l’allégement de la charge administrative, Louis et Arthur comprennent aussi qu’un changement de paradigme doit s’opérer au niveau de la conception des menus. Pour une transition alimentaire de qualité, la restauration collective doit être capable d’adapter ses menus à l’offre de produits disponibles localement, donc aux saisons, à la météo et aux réalités agricoles territoriales.


Un logiciel de gestion des cantines intuitif

Pour accompagner les équipes cuisines dans leur transition et leur simplifier le quotidien, Louis et Arthur ont développé un logiciel de gestion en SaaS. Accessible même aux petites structures et des personnes peu familières des outils numériques, maïa veut permettre à chaque cuisinier et cuisinière d'optimiser le fonctionnement de son établissement.


Avec son logiciel centré sur la conception du menu, maïa aide les équipes cuisine à concevoir des menus de manière plus simple et plus efficace, en prenant en compte la saisonnalité des produits, leur qualité (labellisation bio, HQE etc…), leur origine, tout en réduisant le gaspillage alimentaire.


Tout part du menu : gestion des commandes, génération des documents de production, communication fluidifiée et augmentée pour les convives/parents (pdf + application mobile ), gestion des suivis de traçabilité et hygiène.

Toutes ses informations se retrouvent ensuite dans tableau de bord statistique qui résume l’activité de la cuisine, afin d’en optimiser la gestion administrative.


Par sa facilité de prise en main, son ergonomie soignée et l’accompagnement assidu des équipes de formation, maïa s’adapte parfaitement aux structures de moins de 500 couverts qui sont actuellement peu équipées et assez désemparées face à ces enjeux de transition alimentaire et d’atteinte des objectifs EGalim.


Un développement très rapide

Depuis leur création il y a tout juste 2 ans, Arthur et Louis sont allés très vite et maïa compte aujourd’hui 20 collaborateurs. S’ils ont tous des profils et parcours différents, ils partagent toutes et tous l’envie d’agir pour une meilleure alimentation pour tous !


Si l’équipe maïa rassemble des profils et parcours différents, ses membres partagent l’envie d’agir pour une meilleure alimentation, accessible à toutes et tous !


Aujourd’hui ils sont présents dans plus de 250 établissements à travers toute la France. Cela représente plus de 30 000 couverts, de la maternelle à l’ehpad en passant par les collèges, lycées et même les centres de vacances.


Une vision : réorienter la demande pour relocaliser notre alimentation

A travers les relations que maïa tisse progressivement avec les coopératives agricoles, les réseaux de formateurs et cercles d'influence du secteur, Louis et Arthur souhaitent s’inscrire pleinement dans la relocalisation et la transformation des chaînes alimentaires, et faciliter lle retour d’une demande en denrées alimentaire plus vertueuse de la part des établissements de restauration collective.