top of page

Trophée de l'action handicap


Connue pour son rayonnement économique, notamment par son aéroport international et sa proximité de Paris, mais aussi par son patrimoine historique, son cadre de vie multi-labellisé et son action culturelle, la Ville de Beauvais est devenue un modèle en matière d'accueil des élèves-chiens guides d’aveugles.


Cette aventure solidaire est née avec Tango, un golden retriever qui est en phase de devenir une véritable mascotte de l’action handicap en France.


Franck PIA, Maire de Beauvais

Depuis fin septembre 2022, le Cabinet du Maire de Beauvais accueille un élève-chien guide d’aveugle.


Alors âgé de 2 mois, Tango, golden retriever, faisait son arrivée à la mairie dans le cadre de sa formation de futur chien guide.



Il restera jusqu'en septembre 2023 au sein des bureaux du cabinet du maire, mais également sur le terrain, afin de se sociabiliser.


Muni de sa chasuble et de sa carte « élève chien guide », Tango participe donc en compagnie de Monsieur le Maire à bon nombre de manifestations municipales pour s'habituer à toutes les situations, aux bruits et aux mouvements de la rue, au calme dans les bureaux ou sagement couché dans les restaurants ou conférences, dans le respect de son rythme de vie et sa fatigue.


Un collaborateur attitré est chargé de l'éducation de Tango sur les horaires de travail, mais également au-delà, les soirs et week-ends.

Tango est donc un chiot particulièrement bien entouré.


L'action portée par la ville de Beauvais passe par un engagement à la fois solidaire et en direction des personnes atteintes de cécité visuelle.


Un suivi régulier et des périodes de stage et d'évaluation sont assurés par l'association qui confie les chiots aux familles d'accueil: l'association CGLV (Chiens Guide pour la Liberté Visuelle).


L'accueil de ce chien-guide par un collaborateur du Maire pendant une année permet aussi une prise en charge du chiot afin de délester l'association d'un travail conséquent et d'une organisation qui ne serait pas tenable pour ses membres.


En participant à l'éducation de Tango, Franck Pia et la collectivité désirent donner le bon exemple d'une collaboration bénévole pour la bonne cause, qui sensibilise au handicap visuel et qui permettra à une personne aveugle de pouvoir se déplacer avec autonomie et plus de sécurité.


Cet engagement a été distingué et mis en lumière par la presse locale, mais également par des médias spécialisés sur une thématique Animaux, ou une thématique Handicap.


En interne comme vis-à-vis des administrés, Tango est devenu un vecteur qui permet de remettre de l'humain et de la chaleur dans les échanges.


Il permet aussi de sensibiliser à la cause et à rappeler l'engagement de la collectivité, avec le Maire en figure de proue.


Au-delà de l'accueil de ce chien-guide, la collectivité s'implique aussi dans l'aménagement de l'espace public pour prendre en compte le handicap, et notamment visuel.

Cela passe par le déploiement en cours de feux piétons sonores.


Les passages piétons sont en train d'être également équipés de bandes podotactiles et de fils d'Ariane, qui servent pour le guidage au sol des cannes, lorsque cela est nécessaire ainsi que la pose de potelets à boules contrastantes.


Quand on sait que le coût d’un chien guide d’aveugle est de l’ordre de 20.000 euros, on comprend l’ampleur de l’action.


En ce sens, Beauvais est devenue un modèle en matière d'accueil d'élèves chiens guides, avec des chiots dans des familles d'accueil au sein de l'entreprise ISAGRI, du Pôle d'enseignement supérieur Unilasalle de Beauvais, du Cabinet du Maire, avec un élargissement planifié au sein des services volontaires en fin d'année, et du Théâtre du Beauvaisis.


Cet élan solidaire a été si bien accueilli par les administrés que bon nombre d’entre eux ont décidé d’y participer.


Ainsi, des commerçants de la ville se sont mobilisés en mettant en place des actions de sensibilisation et des événements permettant de collecter des fonds au profit de l'association CGLV qui gère les chiots.


Des vétérinaires de Beauvais se sont également portés volontaires pour assurer un suivi des chiots et des chiens-guides tout au long de leur parcours.


L’appropriation d’une telle action par les citoyens illustre la communion de belles volontés dont bénéficie la ville.

Forte de cette saine émulation à Beauvais, l'association CGLV, actuellement basée en région parisienne, désire s'implanter physiquement à Beauvais, en ouvrant un local qui permettrait d'élever les chiots, de leur faire passer les tests préalables puis de les former aux missions du chien guide au sein de l'école de formation, dans un seul et unique lieu.


La collectivité apporte également un soutien financier et logistique à l'association.


En perspective, la Ville de Beauvais désire accueillir d'autres chiots élèves chiens guides au sein de ses services pour poursuivre l'implication dans cette cause et propulser Beauvais comme première ville dédiée à cette action handicap inédite.

Commenti


bottom of page