Kayak Communication

Dernière mise à jour : 24 nov. 2021

HABIB OUALIDI Fondateur de Kayak Communication


La vie n’a pas toujours été un long fleuve tranquille pour le fondateur de Kayak.

Une agence qui fête ses trente années d’activité en 2021 et qui s’est imposée, au fil des ans, comme un acteur majeur de la communication aussi bien au pôle Euratechnologies, la Silicon Valley lilloise, qu’au niveau national, voire parfois à l’international. Comment Kayak a réussi à traverser les crises et à rebondir après avoir frôlé le dépôt de bilan à six reprises ? Cette histoire passionnante est contée par son fondateur, Habib Oualidi, dans son livre « Kayak mon amour », publié chez Pomdam éditions en 2017.

HABIB OUALIDI Fondateur de Kayak Communication

Il faut dire que ce fils de la médina de Marrakech n’en est pas à son premier coup d’essai. Sa première entreprise remonte à l'âge de huit ans, quand son père lui avait prêté 5 euros pour acheter et revendre des bonbons. En quelques jours, il avait remboursé sa dette et s'est fait assez d'argent pour les vacances. A 17 ans, après l’obtention de son bac, il est venu poursuivre ses études en France avec l’équivalent de 100 euros en poche et sans aucun point de chute. Sa prépa ESC, son bachelor en sciences économiques, ses masters en sciences de gestion, marketing et ses hautes études en management de projets, il les a financés par des petits jobs étudiant.


De cette époque, il nous confia plusieurs anecdotes qu'il a gardé à l'esprit. "Je me souviens, dit-il, qu’à 4h du matin, je soulevais des cageots dans le marché de gros et qu’à 8h, je luttais contre le sommeil pour suivre les cours en amphi, tête et bras affalés sur ma tablette écritoire ". " Un soir de Noël, je me suis retrouvé seul en résidence universitaire. Pas âme qui vive, pas un copeck dans la poche, rien à manger. J’avais récupéré un oignon et un bout de pain sec dans la chambre d’un ami qui m’avait laissé ses clés. Alors, je me suis fait une soupe à l’oignon dans la cuisine du réfectoire en me trémoussant sur le titre Staying Alive des Bee Gees qui crépitait dans mon petit transistor. Ensuite, je me suis installé dans la salle de télévision pour déguster mon breuvage devant un épisode de la série Dallas. Allongé comme un pacha dans un fauteuil, je songeais à ce contraste de la vie en assistant à l’histoire de cette famille de riches pétroliers malheureux qui se déchiraient entre eux, alors que, bien que fauché, je me sentais à la fois chanceux et heureux. Le fait d’avoir transformé ce qui devait être une soirée de déprime en une belle soirée de détente m’a procuré une sorte de sentiment d’invincibilité.


Je pense que ce sont ces multitudes d’expériences qui ont forgé ma résilience et qui m’ont incité à choisir la voie du management de projets. J’ai appris à considérer les problèmes, aussi bien personnels que ceux de nos clients, comme des défis à relever, voire des challenges ludiques en me disant que, dans la vie, il y a toujours plus grave ".


Le secret de sa résilience ? L’adaptation permanente au contexte ambiant. Sa citation fétiche est celle d’Albert Einstein qui dit que " la folie c’est de faire toujours la même chose et de s’attendre à un résultat différent ". Kayak change constamment de positionnement pour s’adapter à la mutation du monde, aux changements des modes de consommation et à l’évolution des besoins de ses clients. Lorsque Kayak, qui faisait partie d'un grand groupe de communication, s’est installée en 2009 en tant qu’agence indépendante à Euratechnologies, Habib Oualidi a incité son équipe à effectuer le virage du web. Pour donner l’exemple, alors qu’il savait à peine envoyer un mail, il s'est mis en défi d’écrire un ouvrage d’expert en la matière. Publié chez Eyrolles, son livre, les outils de la communication digitale, est devenu une référence dans les grandes écoles, notamment pacequ'il explique de manière très simple ce qui semble très complexe. Son livre a obtenu le Prix DCF.


Quand un annonceur fait appel à Kayak, il ne la quitte pratiquement plus. Bon nombre de clients sont là depuis leurs débuts et certains depuis plus de vingt ans. Ce qui explique cette fidélité ? " Le respect de l’engagement " qui représente le socle de l’agence et la première valeur de Kayak. C’est ce qui a conduit Habib Oualidi à devenir un patron multitâches. Stratégie, rédaction, design, création et développement de sites internet, production audiovisuelle, campagnes emailing, community management, actions presse, communication événementielle, multimédias, animation, suivi de fabrication… Il a appris à tout faire pour réagir à n'importe quelle heure, parer à la moindre défaillance dans son équipe et assurer le respect de ses engagements.


L'attachement des clients à cette agence est également lié à l’auteur, entrepreneur et animateur de la webtv. Il s'agit d'un principe qui fait partie intégrante de sa philosophie. " Je me paie le luxe de ne travailler qu’avec des clients qui sont susceptibles de devenir des amis ", nous confie-t-il. Chaque année, il lui arrive de refuser des projets dès lors qu’il sent chez leurs porteurs une condescendance les empêchant d’être dans la co-construction et la complicité professionnelle. Pour lui, peu importe le manque à gagner car "sans enthousiasme ni passions partagées, on ne récolte que des galères, du stress et des projets voués à l'échec".


Depuis 2017, Habib Oualidi a modélisé une démarche baptisée " Backcast " qui consiste à animer des ateliers d’immersion dans le futur pour anticiper les comportements et réinventer les activités de demain. Ce qui lui a valu d’être mandaté par plusieurs institutions françaises pour les accompagner dans la communication sur l’impact de l’intelligence artificielle. Ambassadeur Frenchtech, il est à l’origine de la vision 1080° et d’une série de démarches managériales qu’il dévoile dans son dernier livre " Intelligence positive et management du futur ".

Dès le premier confinement généré par la crise sanitaire, il n'a pas hésité une seconde à investir dans un plateau TV connecté et à créer webcom.tv pour offrir de nouvelles solutions de communication à ses clients et leur permettre de réinventer la proximité pour faire face au contexte de distanciation. Pour Habib Oualidi, les institutions et les entreprises qui vont réussir demain sont celles qui sauront se réinventer et communiquer différemment sur leurs activités. Là encore, il a développé toute une batterie de concepts dont il a le secret et qui semblent avoir déjà fait leurs preuves.


Pour en savoir plus,

kayakcommunication

Oualidi